About

quand des courbes se dessinent, c’est une session qui commence … skateboard forever

« Midi roi des étés »

comme si la lumière se complaisait à ne plus rien laisser voir. On a beau insister pour inscrire une nouvelle page de vie, rien n’y fait. Quelques traces d’une enfance joyeuse ou désabusée, on ne sait pas trop, émergeant tant bien que mal. Un palimpseste tellement habité et sursaturé qu’on en finit pas de suivre les méandres d’un univers écorché, blessé, hésitant perpétuellement entre l’effacement et le murmure des infusions trop tendres. La lumière refuse le sacrilège d’oser vouloir affirmer un monde sûr de lui. Essayer d’écarter l’espace de ce qui passe son temps à l’encombrer pour voir au delà, dedans, ailleurs, ce qui se plait à se faufiler hors regard, hors champ, l’inconnu si près de nous et qu’on ne voit pas.

Jean Paul Chartier

lionel pratt _  painter and graphic artist

SIRET 50041303400025 _ MDA P670815

Avec ses Mots, Sartre à fait naître une onde, Camus m’a montré la Lumière et fait sentir le vent, Monk a transformé une pierre en papillon et Bach m’a fait prendre conscience … depuis, sans essayer je deviens ce que je suis

With his words, Sartre gives rise to a wave, Camus has shown me the light and felt the wind, Monk turned a stone into a butterfly and Bach made me realize … since, without trying I become what I am

Bio

Né en 1972 dans les Hautes-Pyrénées. Autodidacte, Lionel Pratt développe très tôt un sens artistique axé sur le dessin industriel et la peinture en lettre. Guidé par sa passion pour la musique qu’il ne cessera d’intégrer celle-ci dans son œuvre.

Initié à la photographie et à la sérigraphie, il rencontre, dans les années 1990, le peintre et photographe hollandais Marcel Couwenberg avec qui il travaille la photographie de rue pendant deux ans. Mais c’est véritablement sa rencontre avec Yem, graffeur et illustrateur californien, qui va déclencher en lui une passion pour le graphisme qu’il utilise en photographie comme en dessin et en peinture.

Toujours à la recherche d’éléments et de techniques nouvelles, il commence à travailler le thé en 1999, ce qui semble le ramener à la note première, à l’origine du signe. Il crée alors des structures urbaines à la conscience végétale, sorte d’urbanisme utopique. Il qualifie lui-même ses œuvres de « paysage de société oxydée par la régression comportementale, la musique semble être le mouvement moral de l’individu ».

Lionel Pratt was born in 1972 in the Pyrenees region of France.
As a self-taught artist, he developed his creativity early through technical drawing and letter-painting. His passion for music is often incorporated into the work. During 1990’s, while studying photography and serigraphy techniques, he meets Marcel Couwenberg, the Dutch photographer with whom he works for two years. Later, his enthusiasm for graphic design, which he then uses in photographic works, as well as in drawings and paintings is triggered by meeting Californian illustrator and graffiti artist, Yem.

Always in pursuit of innovative techniques and elements, he begins working with tea in 1999. This seems to bring him back to the primary note, to the origins of sign. Pratt creates urban structures with vegetal consciousness, what we could define as a kind of urban utopia. He says about his work: « the scenery of a society tainted by regressive behaviours. Music seems to be the individual’s moral movement ».

 

Curriculum Vitae

Graphic designer  :

_ Free lance depuis Septembre 2006

_ DA Junior Agence AEROCOM – Annecy 2002 à 2006

_ RIP CURL EUROPE (Frog’s sas) Hossegor – Mai 2001 à Oct 2002

_ Défi Marketing – Montpellier – 2000 à 2001

_ Stylograf – Montpellier – 99 à 2000

_ Atout Com – Montpellier  – 98

_ Conception d’un journal “Tapir Ailleurs” – Montpellier – 97

_ I Comme Image – Montpellier – 95 à 97

_ Technician B & W photographic laboratory / Laborantin Noir & Blanc / Coe & Compagnie – Montpellier – 94 à 95

_ Ektachrome Laboratory / Laboratoire photographique – Diapro – Montpellier – 92

_ Serigrapher / Sérigraphie / Zest – Saint Jean de Védas – 92

_ Painter Decorator / Peintre Décorateur / Entreprise Azaïs – Montpellier – 90

Photographic Experience / Expérience Photographique :

1993 à 1998

_ Travail photographique avec des skaters / Photographic work with skateboarders (Short Brain Skateshop Montpellier) _

_ Travail photographique avec jeunes créateurs / Photographic work with young fashion creators _

_ Travail photographique sur le graffiti / Photographic work on graffiti _

_ Laboratoire photographique noir & blanc : recherche sur l’action des différents révélateurs sur développement film et tirages papier /Darkroom black & white photo: research on the action of different revelator on film development and paper photo _

Photographer / photographe :

_ Reportage Boréalis – Montpellier – Août 98 _

_ Photographic Agency / Agence Photographique Dalle APRF – Paris 1993 à 1994 _

_ Newspaper / Journal Tak Tik (hebdo Arts et Spectacles) Marseille 1992 à 1993

_ Photographic Fnac Award / Deuxième Prix du Concours  Photo Fnac “Le Rock dans tous ses états” – Montpellier  Mars 1993 _

_ Street photography / Photographie de rue – (homeless people / avec et sur les gens de la rue) – Montpellier _

C’est dans un silence contemplatif que s’ouvrent les fenêtres secrètes _ paysage chaud ou froid _ l’individu dans l’instant, l’enfant qui sommeil en chacun de nous _ une question pour une réponse, pour mille réponses _ L’éternité bonjour, ne quittez pas !

« detecteur de mensonge » _  tout un systeme de points de vie et de non vie _ c’est avec conscience que mes toiles s’inscrivent dans le mensonge de l’Homme.

Des superpositions architecturales sur des strates jeunes et déjà vieilles. Les rythmes sont définis par une écriture intuitive et primaire. Rencontre sur une même surface, comme une dictée inconsciente d’une Norma de Bellini à un riff Birdien. Jam Session vibrant sur un plancher brulant où les chorus de Mexico City Blues gouttant dans les veines comme un poison d’or.

Ce que je nome système cartographique est le résultat d’une réflexion sur l’individu dans son habitat et ce qui en découle (appropriation de l’espace menant a une ségrégation architectural et clanique, débouchant sur une régression morale et  comportementale).Comment supporter sa liberté ou l’utopie d’un système existentiel manqué.

De nos jours, chacun prétexte ses propres repères et veut faire souffler son propre vent. Prenant tous les jours un peu plus conscience de l’Existence, nous nous enfonçons dans l’ignorance, car nous croyons savoir ce que nous ne connaissons pas.

« Architectural layerings on strata young and already old. The rhythms are defined by an intuitive and primary writing being able to meet on a same surface as an unconscious dictation of a Norma of Bellini to a riff Birdien. Jam Session vibrating on a floor brulant where the chorus of Mexico City Blues dripping in the veins as an gold poison ».
My painting speaks of these dead flowers, this powerful beauty lives in me forever.
When the hydrangeas start to change colors, a desaturate is a partition that is written _ Stabat Mater _

The garden Hortense _ understands the disorder of humanity, beauty, one that tears, one that does not excuse anything but that says it all … like an invisible thread, flat areas of the unconscious.

«What I nome cartographic system is the result of a
reflection on the individual in his habitat and which about it
results (appropriation of the taking space has an architectural segregation and clanique, leading to a moral and behavioral
regression.  How to bear his liberty or the existential missed utopia of a system»

«These days, each pretext its own indicators and wants to do to blow his own wind».

Le “signe”, symbole d’appartenance, oubliant qu’il est avant tout, symbole d’existence, aujourd’hui n’est souvent qu’une allégorie bon marché, mélangeant vulgairement l’abstraction à la métaphore. La brillance des choses n’étant en aucun cas un reflet. Le regard porté est trop souvent juge, ne laissant aucune chance aux quatre sens restant, c’est atrophier l’individu.

Acrylique, aquarelle, pastels gras, pierre noire, mine de plomb et autres ‘marqueurs’, coller décoller, déchirer, des traits des lignes, des lignes des traits, gratter, enduire, brosser la matière, tout est prétexte à laisser une trace. Au fil du temps j’ai pris conscience d’un vocabulaire naissant dans mon travail, des formes, des symboles qui seuls ou ensembles peuvent donner une voix. Dans un premier temps le mot ‘équation’ me semblait définir cela, mais très vite je préférais ne pas m’enfermer dans une sphère ‘mathématique’ évitant ainsi le côté ‘carcérale’ limitant l’improvisation et le côté poétique d’une langue.

Mon processus créatif repose sur une structure musicale, une structure de blues  I / IV / V

The « sign », symbol of belonging, forgetting that it is first of all an existential symbol, nowadays is often a cheap allegory, coarsely mixing abstract to metaphor, the shine of things being in no way a reflection. Looking at is too often judging, leaving no room for the four remaining senses, diminishing the individual.

Acrylic, watercolour, pastel, charcoal, lead pencil and other “markers”, sticking and peeling off, tearing apart, strokes and lines, lines and strokes, scraping, coating, brushing raw material, everything is used to leave a mark. “Over the years I became aware of a vocabulary coming from my work, of forms, symbols, that alone or assembled can lead to a voice. At first the word “equation” seemed to define this process. Very soon, I preferred not being locked up in a “mathematical” environment, thus avoiding the “incarcerating” side of it, the one that limits improvisation and language poetics.

My creative process stands on a musical blues structure   I / IV / V

Expositions / Exhibition

Galerie permanente / Permanent gallery :

Galerie Henri Chartier – Lyon – France

Muriel Guépin Gallery – 83 Orchard Street – New York – 10002 – USA

2008

_ Galerie permanente / Permanent exhibition :

Galerie Artwist – Paris – France

2009

_ Exposition personnelle / Solo exhibition :

Galerie Henri Chartier – Lyon – France

3 mars au 18 avril : L’été et autres infusions

_ Exposition collective / Group exhibition :

Ateliers Faidherbe – Montreuil – France

28 et 29 avril : Ephémère

_ Exposition collective / Group exhibition :

Galerie Henri Chartier – Lyon – France

23 avril au 30 juin : Graphisme Pictural

_ Exposition collective / Group exhibition :

Muriel Guépin Gallery – New York – USA

30 septembre au 29 novembre :

Visual Vernacular

_ Exposition collective / Group exhibition :

Muriel Guépin Gallery – New York – USA

2 décembre au 31 décembre : Holiday Group Show

2010

_ Exposition collective / Group exhibition :

Galerie Henri Chartier – Lyon – France

7 janvier au 30 janvier

_ Affordable Art Fair New York – USA

Muriel Guépin Gallery

6 au 9 mai

_ ArtHamptons – New York – USA

Muriel Guépin Gallery

9 au 11 juillet

_ Exposition personnelle / Solo exhibition :

Galerie Henri Chartier – Île de Ré – France

15 juillet au 29 aout

_ Affordable Art Fair New York – USA

Muriel Guépin Gallery

30 septembre au 3 octobre

_ Exposition personnelle / Solo exhibition :

Galerie Henri Chartier – Lyon – France

6 novembre au 2 décembre

_ Exposition collective / Group exhibition :

Galerie Henri Chartier – Lyon – France

4 au 31 décembre

2011

_ Exposition collective / Group exhibition :

Muriel Guépin Gallery – New York – USA

7 janvier au 20 février

_ Exposition collective / Group exhibition :

Galerie Henri Chartier – Lyon – France

19 février au 26 mars

_ Affordable Art Fair New York – USA

Muriel Guépin Gallery

5 au 8 mai

_ Exposition collective / Group exhibition :

Galerie 88 – Bagneres de Bigorre – France

24 juin au 30 juillet

_ Exposition collective / Group exhibition :

Muriel Guépin Gallery – New York – USA

5 aout au 11 septembre

2012

_ Exposition collective / Group exhibition :

Galerie Henri Chartier – Lyon – France

3 décembre au 15 janvier 2012

_ Art MRKT San Fransisco _ USA

Muriel Guépin Gallery

17 au 20 mai

_ Exposition collective / Group exhibition :

Muriel Guépin Gallery – New York – USA

15 juillet au 31 aout

2013

_ Exposition collective / Group exhibition :

Muriel Guépin Gallery – New York – USA

juillet / aout

2014

_ Le jardin d’Hortense . eau de vie d’un patrimoine floral

De Rothschild project – Megève – France

26, 27, 28 mars

_ Affordable Art Fair New York – USA

Muriel Guépin Gallery

3 au 6 avril





Publicités

Une réflexion sur “About

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s